Norme endogène ivoirienne et subordination - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2008

Norme endogène ivoirienne et subordination

(1, 2)
1
2

Abstract

La Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays africains où une norme endogène (Manessy 1992) a émergé des diverses variétés « appropriées » de français. Nous réunissons, dans un premier temps, certains éléments de la situation sociolinguistique de la Côte d’Ivoire qui ont trait à l’émergence d’une norme endogène et dans un deuxième temps, montrons, à travers quelques phénomènes concernant la subordination, le type de variations syntaxiques du français de Côte d’Ivoire qui relèvent de la norme endogène. Après la vérification de l’existence, en français de Côte d’Ivoire, de certaines tendances générales du français contemporain concernant l’extension de l’utilisation des complétives par que, l’analyse se centre sur la possibilité d’effacement des morphèmes subordonnants que et de. Elle porte ensuite sur un type de jonction particulier, avec son morphème introducteur pour, qui n’existe pas en français standard et qui permet de compléter un verbe par un autre pour former un même constituant verbal.
Fichier principal
Vignette du fichier
ENS-subordination-Boutin.pdf (11.73 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01521946 , version 1 (12-05-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01521946 , version 1

Cite

Béatrice Akissi Boutin. Norme endogène ivoirienne et subordination. Claudine Bavoux, Lambert-Félix Prudent et Sylvie Wharton. Normes endogènes et plurilinguisme. Aires francophones, aires créoles, ENS Editions, pp.61-84, 2008, 978-2-84788-125-7. ⟨hal-01521946⟩
90 View
24 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More