Agricultural Policies and Agricultural Productivity in Mali - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

Agricultural Policies and Agricultural Productivity in Mali

Politiques Agricoles et Productivité de l'Agriculture au Mali

(1)
1

Abstract

The purpose of this thesis is to examine first the total productivity of the factors of agriculture in Mali and 6 countries in West Africa. Second, it assesses the impact of public agricultural spending on Mali's real agricultural value added. To achieve this, we used a linear programming model, the "Malmquist index" and 2 regression models "ARDL and VAR". The data processing was done under software R version 3.4.4 (2018-03-15), RStudio-1.1.453 and Stata 2016. At the end of the results obtained, first Mali and the 6 African countries of the West show an increase in Malmquist indices favourable to total factor productivity from linear programming. Otherwise, we see that this productivity is supported more by technological efficiency than by technical efficiency. Second, the regression from the ARDL model indicates that, current agricultural expenditure in administrations (lndepfit), agricultural area (lnsup) acts positively on real agricultural value added (lnvaar) in the short term while expenditure in the agricultural sector (lndepinvit), the agricultural population (lnpop), agricultural equipment (lnequi) vary negatively. In the long term, expenditure (lndepinvit) and agricultural equipment act positively on real agricultural value added, while the other variables act negatively. However, the regression from the VAR model reveals that the active agricultural population is a significant variable which positively impacts real agricultural added value and agricultural equipment. In addition, current agricultural expenditure and agricultural equipment are not significant, but the variable agricultural equipment has a positive influence on the agricultural area. The real agricultural added value is significant and has a positive impact on agricultural equipment. We also note that real agricultural added value, area, population, and agricultural equipmentrespectively cause the increase in the active agricultural population, the use of agricultural equipment and real agricultural added value. The increase in real agricultural added value is due 100% to its own innovations during the first 4 years and 40% on average will come from the current agricultural expenditure, the area, the active population and agricultural equipment on the horizon 21 years old.
La présente thèse a pour objet d’examiner premièrement la productivité totale des facteurs de l'agriculture du Mali et de 6 pays de l'Afrique de l'Ouest. Deuxièmement, elle évalue l'incidence des dépenses publiques agricoles sur la valeur ajoutée agricole réelle du Mali. Pour y parvenir, nous avions utilisé un modèle de programmation linéaire, l’« indice de Malmquist » et 2 modèles de régression « ARDL et VAR ». Le traitement des données a été fait sous le logiciel R version 3.4.4 (2018-03-15), RStudio- 1.1.453 et Stata 2016. Au terme des résultats obtenus, premièrement le Mali et les 6 pays de l’Afrique de l’Ouest montrent un accroissement des indices de Malmquist favorables à la productivité totale des facteurs à partir de la programmation linéaire. Autrement, on constate que cette productivité est davantage soutenue par l’efficacité technologique que par l’efficacité technique. Deuxièmement, la régression à partir du modèle ARDL indique que, les dépenses courantes agricoles dans les administrations (lndepfit), la superficie agricole (lnsup) agissent positivement sur la valeur ajoutée agricole réelle (lnvaar) à court terme, pendant que les dépenses dans le secteur agricole (lndepinvit), la population agricole (lnpop), les équipements agricoles (lnequi) varient négativement. À long terme, les dépenses (lndepinvit) et les équipements agricoles agissent positivement sur la valeur ajoutée agricole réelle alors que, les autres variables agissent négativement. Cependant, la régression à partir du modèle VAR révèle que la population agricole active est une variable significative qui impacte positivement la valeur ajoutée agricole réelle et l’équipement agricole. En outre, les dépenses agricoles courantes et l’équipement agricole sont non significatives, mais la variable équipement agricole influence positivement sur la superficie agricole. La valeur ajoutée agricole réelle est significative et impacte positivement les équipements agricoles. On constate également que la valeur ajoutée agricole réelle, la superficie, la population, les équipements agricoles causent respectivement l’accroissement de la population agricole active, l’utilisation des équipements agricoles et la valeur ajoutée agricole réelle. L’accroissement de la valeur ajoutée agricole réelle est dû 100% à ses propres innovations pendant les 4 premières années et 40% en moyenne proviendront des dépenses courantes agricoles, de la superficie, de la population active et des équipements agricoles sur l’horizon de 21 ans.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse de doctorat de Boukary KASSOGUÉ version finale.pdf (6.86 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03131856 , version 1 (04-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03131856 , version 1

Cite

Boukary Kassogué. Politiques Agricoles et Productivité de l'Agriculture au Mali. Economies et finances. Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03131856⟩

Collections

AFRIQ
208 View
2 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More