ECOLOGIE ET EXPLOITATION DES POISSONS DES ZONES LITTORALES ANTHROPISEES DU LAC TANGANYIKA : CAS DE QUELQUES ZONES SITUEES DU COTE DE BUJUMBURA MAIRIE ET BUJUMBURA RURAL - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year :

ECOLOGIE ET EXPLOITATION DES POISSONS DES ZONES LITTORALES ANTHROPISEES DU LAC TANGANYIKA : CAS DE QUELQUES ZONES SITUEES DU COTE DE BUJUMBURA MAIRIE ET BUJUMBURA RURAL

(1)
1

Abstract

L'étude sur l'écologie et l'exploitation des poissons de quelques zones littorales anthropisées du lac Tanganyika situées du côté de la ville de Bujumbura et de la province de Bujumbura rural a été menée pendant une période de quatre mois (de août à novembre 2012) sur les trois stations; Nyamugari, Bujumbura Port et Cadulac. Au total 12 sorties ont été effectuées à raison de trois sorties par mois. L'objectif global était de contribuer à la gestion rationnelle et durable des ressources aquatiques. L'étude consiste principalement à inventorier les espèces pêchées, à comparer la richesse spécifique des stations d'étude à déterminer l'influence des engins de pêche et de l'habitat sur la richesse spécifique. L'inventaire a abouti à 45 espèces dont 31 espèces soit 68,8% sont des Cichlidae. Les 45 espèces échantillonnées sont réparties en 9 familles et 36 genres. L'étude a aussi montré que les trois stations sur lesquelles l'échantillonnage a été menée ; la station de Cadulac est la plus riche en espèces avec 93,3% de la richesse spécifique totale, suivie de la station de Bujumbura Port avec 55,6% d'espèces et enfin la station de Nyamugari avec 46,7% d'espèces. La variation des captures et fonction de la qualité des eaux mais aussi les techniques utilisées dans ces captures sur lesquelles s'ajoute la taille des mailles. En effet, l'étude de la sélectivité des engins de pêche a montré que c'est la pêche à la frappe qui permet de capturer plus d'espèces, soit 84,4% d'espèces. Cette technique de pêche est interdite même si elle continue d'être pratiquée. L'étude a montré que la station Cadulac est riche parce probablement à cause de la diversité d'habitat favorable aux frayères de poissons comme cela a été évoqué à travers le document. Les recommandations formulées visent à mettre en place, à appliquer des réglementations de pêche en vue d'une exploitation rationnelle et durable des ressources aquatiques du lac Tanganyika.
Fichier principal
Vignette du fichier
_MA_moire_Jean-Marie_NKEZABAHIZI_BURUNDI_.pdf (2.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-00808023 , version 1 (04-04-2013)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00808023 , version 1

Cite

Jean Marie Nkezabahizi. ECOLOGIE ET EXPLOITATION DES POISSONS DES ZONES LITTORALES ANTHROPISEES DU LAC TANGANYIKA : CAS DE QUELQUES ZONES SITUEES DU COTE DE BUJUMBURA MAIRIE ET BUJUMBURA RURAL. Biodiversité et Ecologie. 2013. ⟨hal-00808023⟩
142 View
474 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More